3 Octobre : Lorsque tout va mal, remercie-moi (Méditation)

Report

Report


Évaluations

0 %

Score de l'Utilisateur

0 notations
Noter Ceci

Descriptions:

Comment rester tête haute quand tout va mal ? Comment trouver une lueur d’espoir quand notre coeur est rempli de tristesse et de désolation ? Il peut parfois arriver, en effet, que les choses tournent vraiment mal. Nos prévisions s’estompent. Alors notre esprit s’emplit de ténèbres et notre âme devient lourde. Même la lumière du jour ne suffit plus à éclairer notre journée, tant notre coeur est plongé dans ces négativités ! Il s’ensuit une gamme d’émotions négatives qui nous plonge dans des souffrances insoupçonnées destinées à nous épuiser. Mais même dans de telles souffrances, il y en a qui n’ont pas la force d’aller chercher de l’aide.

Bien aimé(e)s dans le Seigneur, il suffit de jeter un regard dans le monde pour s’en convaincre : les gens souffrent ! L’homme s’est détourné de Dieu et s’est réfugié dans la pseudo-sécurité provenant des choses du monde. Mais il n’y a aucun amour vivant, et donc aucune sécurité dans les choses du monde. Au contraire, c’est la détresse qu’on y trouve. Et si notre esprit n’est pas entouré de l’amour de Dieu, nous sombrons dans les profondeurs de l’abîme.

Par ailleurs, quand quelqu’un souffre, le pire pour lui n’est pas la souffrance qu’il traverse. Mais au fur et à mesure qu’il s’enlise, un mal-être se développe. Les symptômes consistent en un épaississement des émotions dans son coeur : l’orgueil, la colère, les rancoeurs, les préjugés, etc… Tout un cocktail de négativités qui, non seulement, empêche l’individu d’aller chercher de l’aide mais plus encore, le pousse à rejeter toute aide. Et c’est ce mal-être qui est problématique. Car alors, on souffre mais personne ne peut venir nous aider à nous en sortir. Dans un tel état, tout ce qu’on désire, c’est la compassion de personnes prêtes à pleurer et à s’appitoyer sur notre sort avec nous !

Chers frères et soeurs, le Christ nous invite en ce jour à revoir notre conception de la souffrance et des moments difficiles. En effet, lorsque nous souffrons, ce n’est pas notre vie qui est touchée. Car nous continuons de vivre. C’est l’amour de Dieu qui nous donne la vie et nos battements cardiaques témoignent de cette réalité ! Mais quand nous traversons des difficultés, ce sont nos conditions de vie qui sont impactées. Et quand nous en prenons conscience, nous nous rendons vite compte que peu importe ce qui survient, notre vie est toujours là, intacte ! Cette nouvelle perspective des choses nous amène donc à fixer notre attention sur le plus grand Bien que nous avons : notre vie.

Fixer notre regard sur le Seigneur, c’est s’abandonner complètement à Lui. Quand les disciples du Christ lui demandent d’augmenter en eux la foi, le Seigneur leur a conté une parabole qui, dans son essence se résume en ces termes : « Vous de même, quand vous avez fait tout ce qui vous a été ordonné, dites: Nous sommes des serviteurs inutiles, nous avons fait ce que nous devions faire » (Luc 17, 10). Par là, le Seigneur nous apprend donc que la vraie foi, c’est de savoir s’abandonner dans les mains du Père. Et tant que nos actions plaisent à Dieu, Il ne nous laisse jamais seul (Jean 8, 29). C’est ainsi que nous avons la force de prendre le dessus !

Aujourd’hui, le Christ nous demande de Lui rendre grâce, peu importe les circonstances de notre vie. Plus qu’une thérapie, l’action de grâce revêt d’une puissance capable de déplacer les plus grandes montagnes de notre coeur. Lorsqu’on sent de l’irritation, de la colère ou de la tristesse monter, il suffit de se calmer, murmurer le nom du Christ avec conviction et se souvenir que Lui ne nous abandonnera jamais. Aussitôt, son amour remplit notre être. On sent sa présence à travers l’effet de la joie qui emplit notre esprit. Apprenons donc à ne plus nous accrocher aux situations, mais de mettre toute notre confiance en Dieu !

Bonne méditation.

Pour vous inscrire directement aux publications, veuillez cliquer ici :

S’abonner

Si vous voulez vous inscrire sur le site (afin d’être en mesure de poster des commentaires) et pour les publications, veuillez cliquer ici : Inscription

1 Item

Auteurs

Eric Vitouley

Ingénieur de formation, chrétien catholique pratiquant, musicien et directeur de chorale, je me suis toujours intéressé à la vie, à la foi et aux questions existentielles. Pour moi, l'homme est créé par un Dieu de tout amour, infiniment bon qui a su tout mettre en oeuvre pour qu'il vive dans un monde juste en créature épanouie. Il n'y a donc aucune raison, externe à l'homme, qui justifierait sa misère. L'univers regorge de tout ce dont nous avons besoin pour vivre en paix, en joie et dans un bonheur constant. Mais nous devons trouver comment entrer dans la révélation de ce trésor.
1 Item

Co-Auteurs

Sarah Young

Sarah Young est née en 1946 à Nashville dans le Tennessee. Missionnaire chrétienne, elle découvre sa conversion au Christ Jésus et commence à prier en prenant des notes sur un cahier. Elle se rend vite compte qu'un dialogue se crée entre elle et le Seigneur. Son livre "Un moment avec Jésus" est un best-seller. En France Olivier Giroud, joueur de football français, déclare lire le texte du jour chaque matin.
1 Item

Artistes

Carine Orhema

Carine Orhema se définit comme une adoratrice. Avec plus de 15 ans d'expérience en tant que conductrice de louange, et presque autant comme chef de chœur à l'église, cette auteure, compositeur et interprète porte la louange dans son cœur. En 2015 elle sort son premier album "Cœur à Chœurs", un album intimiste et sincère qui la fera connaître aux yeux du public. Après ce premier Opus, c'est au tour de l'Ep "Dites parmi les nations".  Avec cette nouvelle proposition Carine Orhema veut annoncer aux différents peuples que Jésus-Christ est Seigneur et qu'il règne. Pour son second album "Hymne au combat", Carine Orhema revient dans un registre plus percutant qui va bien au-delà de la musique, il résonne comme un appel à se tenir debout face aux peurs ambiantes de ce siècle. C'est un album actuel, qui parle de lutte, celle faite à notre âme, mais surtout de victoire, car la bonne nouvelle, c'est que l'on en ressort toujours victorieux. Réveiller les consciences, relever celui qui est découragé, telle est l'aspiration profonde de Carine Orhema au travers de son cœur, de sa passion pour Dieu et de ce  que le Seigneur a mis en elle.

Laisser un Commentaire

Votre adresse courriel ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *