14 Septembre : Offre-toi à moi comme un sacrifice vivant (Méditation)

Report

Report


Évaluations

0 %

Score de l'Utilisateur

0 notations
Noter Ceci

Descriptions:

Il m’est déjà arrivé de surprendre quelques personnes avec des déclarations du genre : « J’ai toujours soutenu, aimé et aidé telle personne et maintenant elle me rend ma sympathie en monnaie de singe »; ou encore : « J’ai passé ma vie à faire du bénévolat mais je suis toujours pauvre. C’est un échec », etc. En effet, dans ce monde matériel, offrir à autrui, ce qui appartient à soi, apparaît comme de l’appauvrissement. La plupart des hommes s’attendent à des impacts concrets dans leurs conditions de vie quand ils accomplissent des oeuvres de charité. Et lorsque cela n’arrive pas, il n’est pas rare de percevoir la déception sur les visages.

C’est vrai, chers frères et soeurs, que notre mission dans ce pélerinage terrestre, c’est de faire la charité, c’est à dire mettre en oeuvre notre foi en nous mettant au service du prochain, et ce, gratuitement. C’est ce qui est nommé dans la Parole : « s’offrir en sacrifice vivant ». Car alors, ce n’est plus un objet matériel quelconque qu’on offre à son frère, mais c’est la substance propre de notre être, c’est soi-même ! Et c’est ce que le Seigneur est venu nous montrer, en exemple, en s’offrant en sacrifice sur la croix pour expier nos péchés.

La mort du Christ sur la croix a débouché sur sa résurrection et sa gloire. Il a, par cet acte ultime de charité, vaincu les puissances et les principautés du mal. Mais nous, devrions-nous nous attendre à une quelconque récompense en ce monde ? Voici la réponse du Seigneur : « Quand tu donnes un grand repas, à midi ou le soir, n’invite ni tes amis, ni tes frères et sœurs, ni les gens de ta famille, ni des voisins riches. En effet, ils t’inviteront à leur tour et ils te rendront ce que tu as fait pour eux. Au contraire, quand tu offres un repas de fête, invite des pauvres, des infirmes, des boiteux, des aveugles. Alors tu seras heureux parce qu’ils ne peuvent pas te rendre cela. Mais Dieu te rendra cela le jour où il relèvera de la mort ceux qui lui ont obéi. » (Luc 14, 12-14).

Comme on peut le voir dans cette Parole, les récompenses de nos actes de bienveillance sont spirituelles et c’est à notre résurrection que nous l’aurons. Lorsque notre vie, chacun de nos actes envers ceux qui nous entourent, témoigne de la bonté de Dieu, c’est notre vie intérieure qui change. Notre vie est plus joyeuse et paisible. Nous avons l’impression d’avoir réellement été utile ! Comme le dit Saint-Paul, nous nous laissons ainsi transformer par le renouvellement de l’intelligence en nous adonnant au culte véritable agréable à Dieu (Romains 12, 1-2).

Aujourd’hui, le Seigneur nous fait comprendre que nous devons apprendre à voir au-delà des apparences. Même si, dans la présence de Dieu, à travers nos oeuvres de foi, nous avons l’impression de stagner, le Christ nous assure que notre progression dans le monde spirituel est fulgurante. Chaque jour, nous marchons donc à sa lumière (Psaume 89, 16) et les routines s’estompent car elles cèdent la place à la joie parfaite !

Bonne méditation.

Pour vous inscrire directement aux publications, veuillez cliquer ici :

S’abonner

Si vous voulez vous inscrire sur le site (afin d’être en mesure de poster des commentaires) et pour les publications, veuillez cliquer ici : Inscription

1 Item

Auteurs

Eric Vitouley

Ingénieur de formation, chrétien catholique pratiquant, musicien et directeur de chorale, je me suis toujours intéressé à la vie, à la foi et aux questions existentielles. Pour moi, l'homme est créé par un Dieu de tout amour, infiniment bon qui a su tout mettre en oeuvre pour qu'il vive dans un monde juste en créature épanouie. Il n'y a donc aucune raison, externe à l'homme, qui justifierait sa misère. L'univers regorge de tout ce dont nous avons besoin pour vivre en paix, en joie et dans un bonheur constant. Mais nous devons trouver comment entrer dans la révélation de ce trésor.
1 Item

Co-Auteurs

Sarah Young

Sarah Young est née en 1946 à Nashville dans le Tennessee. Missionnaire chrétienne, elle découvre sa conversion au Christ Jésus et commence à prier en prenant des notes sur un cahier. Elle se rend vite compte qu'un dialogue se crée entre elle et le Seigneur. Son livre "Un moment avec Jésus" est un best-seller. En France Olivier Giroud, joueur de football français, déclare lire le texte du jour chaque matin.
1 Item

Artistes

Jean-Claude Gianadda

Jean-Claude Gianadda, né le 8 janvier 1944, enseignant, directeur de collège à la retraite, est un auteur, compositeur et interprète français. Spécialisé dans les chants religieux, il est l'auteur de chansons chrétiennes , comme Trouver dans ma vie ta présenceChercher avec toi dans nos vies MarieLoveRêve d'un monde ou Qu'il est formidable d'aimer. Jean-Claude Gianadda chante depuis 1977. Il a enregistré une cinquantaine de disques. Ses premiers musiciens sont des accompagnateurs de qualité : les frères Lalanne (Francis qui avait quinze ans à l'époque, René et Jean-Félix). C'est en 1994 qu'il décide d'abandonner le métier d'enseignant qui lui plaisait tant pour se consacrer à cette " mission d'Église " de " Troubadour du Bon Dieu ". Pour en savoir plus, cliquer sur la photo...

Laisser un Commentaire

Votre adresse courriel ne sera pas publiée.