19 Août : Que ta joie ne dépende pas des circonstances (Méditation)

Report

Report


Évaluations

0 %

Score de l'Utilisateur

0 notations
Noter Ceci

Descriptions:

La joie… ce sentiment qui éveille en nous un bonheur sommeillant, et qui enflamme tout notre être de la lumière divine. Un visage rayonnant de joie, n’est-ce pas ce que nous cherchons tous ? Qui n’aime pas se réjouir, être dans l’allégresse, être dans l’action de grâce ?

Être en joie, ce n’est pas se réjouir d’un cadeau ou d’une bonne nouvelle. Ceci n’est plutôt qu’une sorte de plaisir passager qui s’estompe dès que disparait l’objet qui le soustend. Être en joie, c’est se sentir constamment bien dans sa peau, c’est réveiller en soi la présence de l’Éternel. La joie est un état spirituel capitale pour le fils de Dieu car elle nous permet de cheminer avec le Seigneur dans la contemplation de sa face à travers chacune des choses qui croisent notre route. Voilà pourquoi tant de passages dans l’Écriture nous y exhortent (2 Corinthiens 13, 11 ; 1 Jean 1, 4; Jean 15, 11 ; etc.). Mais alors, d’où nous vient-elle ?

La vraie joie, c’est un fruit de l’Esprit Saint, c’est quelque chose d’inéffable et glorieux qui jaillit d’un coeur plein d’amour (1 Pierre 1, 8). Dans la Parole, en effet, on parle de « joie parfaite » pour signifier qu’elle vient de l’amour de Dieu. C’est donc un état d’esprit puisqu’on la puise dans la présence de l’Esprit Saint. C’est un état de bonheur qui est basé sur Dieu et non sur les conditions de vie dans le monde. D’ailleurs, le roi David l’illustre bien : « Tu mets dans mon cœur plus de joie qu’ils n’en ont quand abondent leur froment et leur moût » (Psaume 4, 7).

Bien aimés dans le Seigneur, on voit bien que la vraie joie est intérieure; elle réside dans le creux de notre esprit. Alors pourquoi serait-elle influencée par les circonstances inhérentes à nos conditions de vie, qui, elles, sont extérieures ? Pourquoi une situation, même inattendue, viendrait-elle nous ébranler au point de ne pouvoir rendre grâce à Dieu ? Certes, on peut être dans la tristesse au milieu de difficultés, de souffrances, de persécutions mais si nous prenons conscience que tout cela est pour la gloire de Dieu, ne pourrions-nous pas l’accepter pour l’Amour de Dieu ? Car cet amour surpasse, de loin, tout en ce monde et quand, au fond de nos coeurs, nous rencontrons le Christ, toute tristesse est transformée en joie (Jean 16, 22).

En tant que Chercheurs et Chercheuses de Dieu, nous devons éduquer notre esprit à constamment demeurer dans la présence de Dieu. Car ainsi, nos pensées sont constamment purifiées. Les circonstances du monde, fussent-elles brutales ou agressives, ne pourront donc nous atteindre. La Bible nous dit que Sidrac, Misac et Abdénago, jetés dans le feu,  marchaient au milieu des flammes, louaient Dieu et bénissaient le Seigneur (Daniel 3, 24). Au lieu de récriminer contre Dieu, ils ont pris conscience que la situation dans laquelle ils se trouvaient était uniquement par leur faute. C’est ce que Azarias confirme par sa prière : « Oui, tu es juste en tout ce que tu as fait ! […] Tes sentences de vérité, tu les as exécutées par tout ce que tu nous as infligé, à nous et à Jérusalem, la ville sainte de nos pères. Avec vérité et justice, tu as infligé tout cela à cause de nos péchés » (Daniel 3, 27-28).

Voilà, chers frères et soeurs, la confiance qui réjouit le coeur de Dieu. Un coeur plein de sagesse, totalement tourné vers le Seigneur, qui reconnait sa misère et demande la grâce divine même dans les pires difficultés de la vie. Et c’est ce qui touche la Divine Providence qui, alors, déploie les Anges pour venir à notre secours !

Le Christ nous répète encore aujourd’hui que sa grâce nous suffit (2 Corinthiens 12, 9). En toutes circonstances, demeurons dans la présence de Dieu en désirant constamment son Divin Amour et sa Divine Lumière. Chercher l’Esprit Saint par-dessus toute chose, c’est désirer la grâce. Ainsi, notre joie sera parfaite et rien ne pourra l’ébranler.

Bonne méditation.

Pour vous inscrire directement aux publications, veuillez cliquer ici :

S’abonner

Si vous voulez vous inscrire sur le site (afin d’être en mesure de poster des commentaires) et pour les publications, veuillez cliquer ici : Inscription

1 Item

Auteurs

Eric Vitouley

Ingénieur de formation, chrétien catholique pratiquant, musicien et directeur de chorale, je me suis toujours intéressé à la vie, à la foi et aux questions existentielles. Pour moi, l'homme est créé par un Dieu de tout amour, infiniment bon qui a su tout mettre en oeuvre pour qu'il vive dans un monde juste en créature épanouie. Il n'y a donc aucune raison, externe à l'homme, qui justifierait sa misère. L'univers regorge de tout ce dont nous avons besoin pour vivre en paix, en joie et dans un bonheur constant. Mais nous devons trouver comment entrer dans la révélation de ce trésor.
1 Item

Co-Auteurs

Sarah Young

Sarah Young est née en 1946 à Nashville dans le Tennessee. Missionnaire chrétienne, elle découvre sa conversion au Christ Jésus et commence à prier en prenant des notes sur un cahier. Elle se rend vite compte qu'un dialogue se crée entre elle et le Seigneur. Son livre "Un moment avec Jésus" est un best-seller. En France Olivier Giroud, joueur de football français, déclare lire le texte du jour chaque matin.
1 Item

Artistes

Jean-Claude Gianadda

Jean-Claude Gianadda, né le 8 janvier 1944, enseignant, directeur de collège à la retraite, est un auteur, compositeur et interprète français. Spécialisé dans les chants religieux, il est l'auteur de chansons chrétiennes , comme Trouver dans ma vie ta présenceChercher avec toi dans nos vies MarieLoveRêve d'un monde ou Qu'il est formidable d'aimer. Jean-Claude Gianadda chante depuis 1977. Il a enregistré une cinquantaine de disques. Ses premiers musiciens sont des accompagnateurs de qualité : les frères Lalanne (Francis qui avait quinze ans à l'époque, René et Jean-Félix). C'est en 1994 qu'il décide d'abandonner le métier d'enseignant qui lui plaisait tant pour se consacrer à cette " mission d'Église " de " Troubadour du Bon Dieu ". Pour en savoir plus, cliquer sur la photo...

Laisser un Commentaire

Votre adresse courriel ne sera pas publiée.