24 Novembre : La reconnaissance apaise tes douleurs (Méditation)

Report

Report


Évaluations

0 %

Score de l'Utilisateur

0 notations
Noter Ceci

Descriptions:

Avez-vous déjà remarqué qu’au fort de la douleur, lorsque la situation que l’on vit semble hors de portée, l’humour prend toute sa valeur ? Quand on se sent véritablement impuissant(e) face à un problème et qu’on finit par abandonner en souriant et en affirmant : « je n’en peux plus, advienne que pourra« , un poids important s’ôte de nos épaules et on se sent tout à coup léger(e). C’est cela, la résilience; c’est cela, s’abandonner à Dieu, même si on ne l’a pas fait explicitement ! Et même si une telle expérience semble singulière, elle dénote de la vérité suprême dans l’instruction du Christ : « la reconnaissance apaise tes douleurs » (Sarah Young, Un moment avec Jésus, Page 434).

Chers frères et soeurs, ce n’est pas pour rien que le Seigneur affirme (Matthieu 11, 28-29) :

Venez à moi, vous tous qui êtes fatigués et chargés, et je vous donnerai du repos. Prenez mon joug sur vous et recevez mes instructions, car je suis doux et humble de coeur; et vous trouverez du repos pour vos âmes.

Le joug de notre Dieu, c’est la paix dans la reconnaissance. Le Seigneur, en effet, ne nous accuse jamais mais nous appelle toujours à la conversion, pour notre bien. Lorsque nous sommes choqué(e) ou blessé(e), l’action de grâce vient effectivement nous apaiser. Elle vient mettre de l’eau dans notre vin, nous ramenant des ténèbres à la lumière. Car si toute notre attention est fixée sur les douleurs et les blessures de notre coeur, comment pourrions-nous voir autre chose que la noirceur des pensées qui nous traversent ? Comment pourrions-nous sortir de ce cercle vicieux des émotions ?

Paul nous exhorte à « remercier constamment Dieu le Père pour tout » (Éphésiens 5, 20) et pour cause, la reconnaissance est la meilleure thérapie de l’âme au moment des difficultés. Et nous n’avons guère besoin d’attendre les gros problèmes avant d’en profiter. Même dans la plus petite des irritations ou des tristesses, rendons grâce à Dieu ! Le Seigneur nous enseigne, aujourd’hui, que la reconnaissance ouvre notre coeur à sa présence et notre esprit à ses pensées. Par une telle attitude, nous invitons ainsi Jésus à nous donner un coeur nouveau et un esprit nouveau (Psaume 51, 10). N’est-ce pas cela, la renaissance spirituelle qui mène au royaume des cieux (Jean 3, 5) ?

Bien aimé dans le Seigneur, nous nous enfargeons souvent dans les souffrances parce que nous n’avons pas toujours la lumière. En effet, nous souffrons, mais nous arrivons difficilement à comprendre pourquoi et comment faire pour s’en sortir. Évidemment, de nos propres forces, ceci paraît difficile voire impossible car, dans le mal, comment pourrions-nous percevoir le mal ? Pour comprendre ce qui nous arrive et avoir des solutions, nous devons nous élever à la lumière du Christ et voir la situation selon sa perspective. C’est pourquoi quand on vit une difficulté, il faut chanter le Seigneur, Le louer pour ce que nous sommes déjà ! Voilà qui ramène la joie et la paix en nous.

Bonne méditation.

Pour vous inscrire directement aux publications, veuillez cliquer ici :

S’abonner

Si vous voulez vous inscrire sur le site (afin d’être en mesure de poster des commentaires) et pour les publications, veuillez cliquer ici : Inscription

1 Item

Auteurs

Eric Vitouley

Ingénieur de formation, chrétien catholique pratiquant, musicien et directeur de chorale, je me suis toujours intéressé à la vie, à la foi et aux questions existentielles. Pour moi, l'homme est créé par un Dieu de tout amour, infiniment bon qui a su tout mettre en oeuvre pour qu'il vive dans un monde juste en créature épanouie. Il n'y a donc aucune raison, externe à l'homme, qui justifierait sa misère. L'univers regorge de tout ce dont nous avons besoin pour vivre en paix, en joie et dans un bonheur constant. Mais nous devons trouver comment entrer dans la révélation de ce trésor.
1 Item

Co-Auteurs

Sarah Young

Sarah Young est née en 1946 à Nashville dans le Tennessee. Missionnaire chrétienne, elle découvre sa conversion au Christ Jésus et commence à prier en prenant des notes sur un cahier. Elle se rend vite compte qu'un dialogue se crée entre elle et le Seigneur. Son livre "Un moment avec Jésus" est un best-seller. En France Olivier Giroud, joueur de football français, déclare lire le texte du jour chaque matin.

Laisser un Commentaire

Votre adresse courriel ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *