5 Octobre : La joie ne dépend pas des circonstances (Méditation)

Report

Report


Évaluations

70 %

Score de l'Utilisateur

3 notations
Noter Ceci

Descriptions:

Celui qui lit le titre de cette méditation : « La joie ne dépend pas des circonstances » pourrait être surpris d’une telle déclaration. Et pour cause, dans le monde, nos humeurs varient suivant nos conditions de vie. En effet, on est en joie quand il nous arrive quelque chose de bien : anniversaire, naissance, un bon emploi, gain financier, etc. Mais lorsque les circonstances sont peu reluisantes, c’est la tristesse, la colère ou la déception qui nous envahit. Alors, dire que la joie ne dépend pas de ce que nous vivons dans le moment, peut paraître comme une fausseté ou carrément un délire.

Et pourtant, le prophète Habakuk (8e des douze petits prophètes de la Bible) déclare : « En effet, le figuier ne fleurira pas, la vigne ne produira rien, le fruit de l’olivier manquera, les champs ne donneront pas de nourriture; les brebis disparaîtront du pâturage, et il n’y aura plus de bœufs dans les étables. Mais moi, je veux me réjouir en l’Eternel, je veux être dans l’allégresse à cause du Dieu de mon salut. » (Habakuk 3, 17-19). Dans son langage, on peut clairement voir que malgré les circonstances difficiles, il garde dans son coeur la joie.

En effet, deux éléments importants sont à noter dans cette déclaration du prophète. D’abord, il dit : « Mais moi, je veux me réjouir ». Le verbe « vouloir » employé dans cette phrase dénote de la profondeur de cette parole. Car la volonté, c’est la vie et le coeur de l’homme. Nous sommes ce qu’est notre volonté puisque vouloir c’est pouvoir ! Et la volonté n’est rien sans l’action qui la confirme. Alors, en déclarant avec conviction (du fond du coeur) vouloir être dans la joie, Habakuk tourne son coeur vers le Seigneur. C’est un acte de foi vivante car toute joie provient des Biens de l’Amour de Dieu. Le deuxième élément intéressant réside dans la cause de sa joie. Il dit : « […] à cause du Dieu de mon salut« . L’objet de la joie du prophète n’est pas naturel. Il n’est pas heureux à cause de quelque bien matériel mais d’un Bien spirituel, le salut !

Mais qu’est ce que le salut ? C’est la délivrance et la libération. Celui qui est sauvé, non seulement, est délivré des liens qui l’asservissent dans le moment présent (délivrance). Mais il est également pourvu des outils pour éclairer ses pas afin de ne plus tomber dans les pièges de l’ennemi (libération). Le roi David donne une bonne définition de ce concept spirituel dans ce passage : « Tu me donnes le bouclier de ton salut, ta main droite me soutient, et je deviens grand par ta bonté. Tu élargis le chemin sous mes pas, et mes pieds ne trébuchent pas. » (Psaume 18, 36-37). Il apparaît donc évident que pour le croyant, le salut est la fin de toutes ses souffrances. Car peu importent les tempêtes qui viendraient à croiser son chemin, il détient, par l’entremise du Seigneur, les outils spirituels pour y faire face efficacement ! N’est-ce pas là une source intarissable de joie ?

Si rien d’externe à moi (ni maladie, ni malheur, ni déception, ni jalousie, etc.) ne peut me séparer de la joie divine, pourquoi serais-je inquiet(e) ? Le Christ nous apprend aujourd’hui que la joie parfaite prend place dans notre coeur (1 Chroniques 16, 27). Et qu’elle a une et une seule  source : les Biens de l’Amour de Dieu. Je ne suis en joie que lorsque je me sens bien ! Cela signifie donc que tant et aussi longtemps que nous serons dans l’amour du Christ, rien ne pourra ternir la joie en nous ! Voilà tout le message du Christ en ce jour.

Cher frère, chère soeur, te voilà instruit(e). Comme le confirme le prophète Habakuk, la joie est toujours une question de volonté ! Ainsi, tu peux décider dès aujourd’hui d’être en joie à chaque instant de ta vie. Peu importe ce qui se passe, tu seras toujours rempli du Divin Amour qui donne vie ! Cesse d’avoir peur des circonstances. Elles ne toucheront jamais à la vie qui t’est donnée par le Christ ! Car la présence de Dieu te donnera toujours l’énergie d’être au-dessus de tout.

Bonne méditation.

Pour vous inscrire directement aux publications, veuillez cliquer ici :

S’abonner

Si vous voulez vous inscrire sur le site (afin d’être en mesure de poster des commentaires) et pour les publications, veuillez cliquer ici : Inscription

1 Item

Auteurs

Eric Vitouley

Ingénieur de formation, chrétien catholique pratiquant, musicien et directeur de chorale, je me suis toujours intéressé à la vie, à la foi et aux questions existentielles. Pour moi, l'homme est créé par un Dieu de tout amour, infiniment bon qui a su tout mettre en oeuvre pour qu'il vive dans un monde juste en créature épanouie. Il n'y a donc aucune raison, externe à l'homme, qui justifierait sa misère. L'univers regorge de tout ce dont nous avons besoin pour vivre en paix, en joie et dans un bonheur constant. Mais nous devons trouver comment entrer dans la révélation de ce trésor.
1 Item

Co-Auteurs

Sarah Young

Sarah Young est née en 1946 à Nashville dans le Tennessee. Missionnaire chrétienne, elle découvre sa conversion au Christ Jésus et commence à prier en prenant des notes sur un cahier. Elle se rend vite compte qu'un dialogue se crée entre elle et le Seigneur. Son livre "Un moment avec Jésus" est un best-seller. En France Olivier Giroud, joueur de football français, déclare lire le texte du jour chaque matin.
1 Item

Artistes

Jean-Claude Gianadda

Jean-Claude Gianadda, né le 8 janvier 1944, enseignant, directeur de collège à la retraite, est un auteur, compositeur et interprète français. Spécialisé dans les chants religieux, il est l'auteur de chansons chrétiennes , comme Trouver dans ma vie ta présenceChercher avec toi dans nos vies MarieLoveRêve d'un monde ou Qu'il est formidable d'aimer. Jean-Claude Gianadda chante depuis 1977. Il a enregistré une cinquantaine de disques. Ses premiers musiciens sont des accompagnateurs de qualité : les frères Lalanne (Francis qui avait quinze ans à l'époque, René et Jean-Félix). C'est en 1994 qu'il décide d'abandonner le métier d'enseignant qui lui plaisait tant pour se consacrer à cette " mission d'Église " de " Troubadour du Bon Dieu ". Pour en savoir plus, cliquer sur la photo...

Laisser un Commentaire

Votre adresse courriel ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *