29 Août : Pourquoi t’inquiéter de quoi que ce soit ? (Méditation)

Report

Report


Évaluations

0 %

Score de l'Utilisateur

0 notations
Noter Ceci

Descriptions:

« Qui de vous peut, par ses inquiétudes, ajouter un instant à la durée de sa vie ?« , nous demande Jésus (Luc 12, 25). De passage chez nous, la Sagesse ne nous a pas laissé indifférent(e) à sa lumière. Mais Elle nous a instruit sur les fondements de la Vie. En effet, c’est d’une logique déroutante que cette Parole qui met le doigt sur l’une des pires maladies de l’humanité : les humains ne cessent de se plaindre. Quand tout va mal on se plaint; quand tout va bien, on se plaint aussi. L’on pourrait, sans véritablement se tromper, affirmer que nous nous nourrissons de craintes et inquiétudes ! Et pourtant, que pourrions-nous faire de nous-mêmes, ne serait-ce que pour tenter de nous apaiser ? Rien ! Car la vie nous est donnée par Celui qui est Vie afin que par sa Divine Providence, nous puissions vivre dans l’abondance (Jean 10, 10). Alors le Seigneur nous demande : « Si donc vous ne pouvez rien faire, même pour si peu, pourquoi vous inquiétez-vous du reste ? » (Luc 12, 26).

Chers frères et soeurs, toutes les instructions et exhortations du Christ nous montrent que l’essentiel, c’est de chercher l’Amour de Dieu qui est Vie. Cet amour, qui donne vie à notre être intérieur est, en effet, plus important que tout le reste. C’est ce qui entendu dans ce passage : « La vie est plus que la nourriture et le corps, plus que le vêtement. » (Luc 12, 23) ou encore : « Cherchez premièrement le royaume et la justice de Dieu; et toutes ces choses vous seront données par-dessus. » (Matthieu 6, 33). Cela signifie que, s’il y a bien une chose qui devrait nous inquiéter, c’est notre Vie spirituelle… Mais cette vie-là, le Christ nous l’a déjà obtenue au prix de son sang ! Mieux encore, le Seigneur nous l’a garantie jusqu’à l’éternité : « Même si les collines venaient à s’ébranler, même si les montagnes venaient à changer de place, l’amour que j’ai pour toi ne changera jamais, et l’engagement que je prends d’assurer ton bonheur restera inébranlable. C’est moi, le Seigneur, qui te le dis, moi qui te garde ma tendresse. » (Esaie 5, 10).

Alors, pourquoi continuer à t’inquiéter ?

Le message de Dieu pour nous aujourd’hui est assez clair : notre vie vient du Seigneur qui est aux cieux. Et si le même Dieu nourrit gratuitement les oiseaux qu’Il a créés dans le même univers que nous, hommes qui valons beaucoup plus, pourquoi ne s’occuperait-Il pas de nous ? De quoi as-tu déjà réellement eu besoin et que tu aies demandé avec foi, sans l’obtenir ?

Le monde végète dans d’attroces souffrances et misères parce qu’il s’est détourné de la Source. Tant, en effet, que nous resterons éloignés de Dieu, nous serons coupés des grâces. Et comme l’enfant prodigue qui a désobéi, nous serons toujours confrontés aux durs réalités de la jungle… Cet enfant qui s’est détourné de son père « aurait bien voulu se remplir l’estomac avec des caroubes que mangeaient les porcs, mais personne ne lui en donnait » (Luc 15, 16). N’est-ce pas exactement ce à quoi ressemblent nos conditions de vie sur terre ? Nous devons nous battre pour se nourir et pour se vêtir… Quand pourtant, il y a des personnes qui se sont abandonnées à Dieu et qui vivent simplement… Ils sont heureux et ne s’inquiètent de rien parce qu’ils ont compris le secret : l’homme n’est capable de rien faire par lui-même, sans le support et le soutien du Créateur (Jean 15, 5).

Bien aimé dans le Seigneur, le diable te malmène parce que ton coeur n’est pas encore tout à Dieu. Tu pries, tu dis de la bouche que tu l’adores, mais tu tiens le petit bout du bâton. Et ce que tu désires, en réalité, c’est que le Seigneur fasse ta volonté. Voilà pourquoi, découvrant ta vulnérabilité, Satan s’acharne sur toi parce qu’il trouve en toi un coeur rempli de faux. Tes inquiétudes quotidiennes sont la conséquence directe de cet état. La première étape vers la guérison consiste donc à prendre conscience de cet état pour se convertir !

En ce jour, Dieu te dit : « Recommande ton activité à l’Éternel et tes projets seront affermis. » (Proverbes 16, 3). Si vraiment tu dis Oui alors abandonnes tout ! Lâche tout et laisse la lumière du Christ agir dans ta vie. Le Seigneur te confirme que le meilleur moyen de résister au diable, c’est de venir tout près de Lui. Alors, ne tarde plus car le temps presse ! Lève-toi maintenant et prends, du fond du coeur, la décision d’abandonner toute ta vie à Dieu et tu verras comment elle brillera avec éclat !

Bonne méditation.

Pour vous inscrire directement aux publications, veuillez cliquer ici :

S’abonner

Si vous voulez vous inscrire sur le site (afin d’être en mesure de poster des commentaires) et pour les publications, veuillez cliquer ici : Inscription

1 Item

Auteurs

Eric Vitouley

Ingénieur de formation, chrétien catholique pratiquant, musicien et directeur de chorale, je me suis toujours intéressé à la vie, à la foi et aux questions existentielles. Pour moi, l'homme est créé par un Dieu de tout amour, infiniment bon qui a su tout mettre en oeuvre pour qu'il vive dans un monde juste en créature épanouie. Il n'y a donc aucune raison, externe à l'homme, qui justifierait sa misère. L'univers regorge de tout ce dont nous avons besoin pour vivre en paix, en joie et dans un bonheur constant. Mais nous devons trouver comment entrer dans la révélation de ce trésor.
1 Item

Co-Auteurs

Sarah Young

Sarah Young est née en 1946 à Nashville dans le Tennessee. Missionnaire chrétienne, elle découvre sa conversion au Christ Jésus et commence à prier en prenant des notes sur un cahier. Elle se rend vite compte qu'un dialogue se crée entre elle et le Seigneur. Son livre "Un moment avec Jésus" est un best-seller. En France Olivier Giroud, joueur de football français, déclare lire le texte du jour chaque matin.
1 Item

Artistes

Jean-Claude Gianadda

Jean-Claude Gianadda, né le 8 janvier 1944, enseignant, directeur de collège à la retraite, est un auteur, compositeur et interprète français. Spécialisé dans les chants religieux, il est l'auteur de chansons chrétiennes , comme Trouver dans ma vie ta présenceChercher avec toi dans nos vies MarieLoveRêve d'un monde ou Qu'il est formidable d'aimer. Jean-Claude Gianadda chante depuis 1977. Il a enregistré une cinquantaine de disques. Ses premiers musiciens sont des accompagnateurs de qualité : les frères Lalanne (Francis qui avait quinze ans à l'époque, René et Jean-Félix). C'est en 1994 qu'il décide d'abandonner le métier d'enseignant qui lui plaisait tant pour se consacrer à cette " mission d'Église " de " Troubadour du Bon Dieu ". Pour en savoir plus, cliquer sur la photo...

Laisser un Commentaire

Votre adresse courriel ne sera pas publiée.