7 Octobre : Tes soucis sont un obstacle à ma lumière (Méditation)

Report

Report


Évaluations

60 %

Score de l'Utilisateur

1 notation
Noter Ceci

Descriptions:

Dans la Parole, le Christ dit : « Venez à moi, vous tous qui peinez sous le poids du fardeau, et moi je vous donnerai le repos. » (Matthieu 11, 28). Voilà un appel retentissant de notre Seigneur, bien connu des chrétiens et de quiconque ayant quelque connaissance des saintes écritures. Ici, sous le vocable « fardeau« , le Seigneur signifie tous les problèmes, soucis, circonstances ou situations pénibles que nous vivons. Les fardeaux désignent également toutes les pensées négatives qui jonchent notre mental et qui sont à l’origine de nos peurs, colères et dépressions !

Dans le monde, on pense que tous les soucis de l’homme (santé physique, mental, problèmes sociaux, etc.) sont causées par des situations qu’il rencontre au quotidien. Mais Dieu, Lui, sait et nous apprend que nous sommes, nous-même, à l’origine de nos propres fardeaux. Voilà pourquoi, Il nous montre le chemin du repos : « venez à moi […] et je vous donnerai le repos« . Car si nos soucis étaient causés par des événements externes, pourquoi le Seigneur nous demanderait-il de venir à lui pour avoir le repos, au lieu de simplement nous en débarasser ? N’en serait-il pas capable, lui à Qui rien n’est impossible ? Si Dieu nous demande de venir à Lui, c’est bien parce que la source de nos soucis réside dans notre propre disposition spirituelle. Et ce n’est qu’en sa présence que nous puissions véritablement être éclairé sur les Maux et les Faux qui causent nos tourments.

Dieu sait que nous souffrons. Mais malgré ces souffrances, Il ne veut forcer personne. Car Il tient à respecter notre liberté. Ainsi, Il nous appelle à venir à lui et c’est à nous de répondre ou non à son appel ! La question est donc la suivante : comment dire « OUI » à Jésus ? Comment « aller » au Christ ?

Notre Dieu est pur Esprit. Alors, ce n’est pas en un lieu précis que nous pourrons le trouver, mais plutôt en esprit, au fond de notre homme intérieur. Aller au Christ, c’est donc se mettre spirituellement en sa présence afin de lui confier nos pensées. Comment ? Par la méditation. Néanmoins, il y a une étape préalable : l’abandon. En effet, comment puis-je voir la lumière de la présence du Christ si je reste attaché(e) à mes pensées ? Si j’ai été choqué(e) par quelqu’un, déçu(e) par un autre et ça me fait terriblement mal, tellement que j’ai de la peine à m’en débarasser… Alors je reste accroché(e) à ces pensées, à tel point, que je ne sens même pas la douce voix du Seigneur me bercer et me demander de m’abandonner tout entier !

Chers frères et soeurs,  le Christ ne nous demande pas de venir pleurer nos souffrances en sa présence. Ce qu’il veut de l’homme, c’est qu’il s’humilie, reconnaisse ses limites (1 Pierre 5, 6) et fasse de Lui ses délices (Psaume 37, 4). Cela signifie qu’il faut confier nos soucis à Dieu et lui faire confiance car Il saura à coup sûr trouver des solutions. Pour jouir de la présence de Dieu, nous devons donc nous débarrasser du fardeau de nos soucis. C’est alors que notre coeur sera dégagé pour accueillir sa lumière et sa paix ! Et c’est cela, le repos que le Seigneur nous promet en sa présence.

Bien aimé dans le Seigneur, si tu restes accroché(e) à tes problèmes et blessures, c’est parce que ton attention est fixée sur ton amour propre. Et c’est cet amour propre qui est blessé. Mais imagine quelle transformation merveilleuse tu subirais à fixer ton regard sur l’Amour du Christ. Car les blessures de ton amour propre deviendraient secondaires. Et ton amour dominant (qui retiendrait toute ton attention) ne serait plus cet amour propre qui t’handicape, mais plutôt l’amour infini de Dieu.

Voilà ce à quoi nous sommes appelé en ce jour. Apprendre à accepter chaque jour tel qu’il vient et rendre grâce à Dieu en fixant notre regard sur Lui !

Bonne méditation.

Pour vous inscrire directement aux publications, veuillez cliquer ici :

S’abonner

Si vous voulez vous inscrire sur le site (afin d’être en mesure de poster des commentaires) et pour les publications, veuillez cliquer ici : Inscription

1 Item

Auteurs

Eric Vitouley

Ingénieur de formation, chrétien catholique pratiquant, musicien et directeur de chorale, je me suis toujours intéressé à la vie, à la foi et aux questions existentielles. Pour moi, l'homme est créé par un Dieu de tout amour, infiniment bon qui a su tout mettre en oeuvre pour qu'il vive dans un monde juste en créature épanouie. Il n'y a donc aucune raison, externe à l'homme, qui justifierait sa misère. L'univers regorge de tout ce dont nous avons besoin pour vivre en paix, en joie et dans un bonheur constant. Mais nous devons trouver comment entrer dans la révélation de ce trésor.
1 Item

Co-Auteurs

Sarah Young

Sarah Young est née en 1946 à Nashville dans le Tennessee. Missionnaire chrétienne, elle découvre sa conversion au Christ Jésus et commence à prier en prenant des notes sur un cahier. Elle se rend vite compte qu'un dialogue se crée entre elle et le Seigneur. Son livre "Un moment avec Jésus" est un best-seller. En France Olivier Giroud, joueur de football français, déclare lire le texte du jour chaque matin.
1 Item

Artistes

Jean-Claude Gianadda

Jean-Claude Gianadda, né le 8 janvier 1944, enseignant, directeur de collège à la retraite, est un auteur, compositeur et interprète français. Spécialisé dans les chants religieux, il est l'auteur de chansons chrétiennes , comme Trouver dans ma vie ta présenceChercher avec toi dans nos vies MarieLoveRêve d'un monde ou Qu'il est formidable d'aimer. Jean-Claude Gianadda chante depuis 1977. Il a enregistré une cinquantaine de disques. Ses premiers musiciens sont des accompagnateurs de qualité : les frères Lalanne (Francis qui avait quinze ans à l'époque, René et Jean-Félix). C'est en 1994 qu'il décide d'abandonner le métier d'enseignant qui lui plaisait tant pour se consacrer à cette " mission d'Église " de " Troubadour du Bon Dieu ". Pour en savoir plus, cliquer sur la photo...

Laisser un Commentaire

Votre adresse courriel ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *